3 septembre 2017

Présidences et comité d’honneur

Azouz BEGAG

Président d’honneur du FIFOG 2017

AZOUZ BEGAGD’origine algérienne, Azouz Begag est né en France dans la banlieue lyonnaise. Doctorat ès économie de l’université Lyon 2, il mène plusieurs carrières : romancier, sociologue et scénariste. Chercheur au CNRS et à la Maison des Sciences Sociales et Humaines de Lyon depuis 1980, il est spécialiste en socio-économie urbaine.
Dans sa vingtaine de livres académiques et romanesques, et scénarii, il valorise la culture d’origine des migrants et propose des modèles positifs d’identité.

Ahlam MOSTEGHANEMI

Présidente d’honneur du FIFOG 2016

Ahlam MOSTEGHANEMIAhlam Mosteghanemi est une femme de lettres de langue arabe. Elle est l’aînée des enfants d’une famille engagée dans la lutte pour l’indépendance nationale algérienne. Son père, Mohamed El Cherif, se bat contre la présence française. Deux de ses frères ont perdu la vie lors d’une manifestation contre la puissance coloniale dans les années 1940. La famille doit se réfugier en Tunisie mais la jeune Ahlam grandit dans un milieu politisé, en contact avec le maquis algérien. C’est également un milieu cultivé, où auprès de son père, professeur de lettres, elle est en contact avec la littérature. De retour en Algérie en 1962, elle fait des études secondaires, avant de travailler pour la radio. Elle anime une émission, Hamsat, qui lui confère une certaine réputation littéraire. Son premier recueil de poésies paraît en 1973 sous le titre Ala Marfa’ Al Ayam (Au havre des jours). Installée à Paris, elle épouse un journaliste libanais, et tout en fondant une famille, soutient une thèse sous la direction de Jacques Berque. L’œuvre de cette écrivain est populaire dans le monde arabophone, notamment au Liban, en Jordanie, en Syrie, en Tunisie et aux Émirats Arabes Unis. Son livre Dhakirat al-jasad (Mémoires de la chair), est classé parmi les cents meilleurs romans arabes. Il a reçu le Prix Naguib Mahfouz et le Prix Nour de la meilleure œuvre féminine en langue arabe.

M. ADONIS

Président d’honneur du FIFOG 2015

AdonisNé à Qassabine, un village des montagnes du nord de la Syrie, en 1930, Adonis, de son vrai nom Ali Ahmad Sa’id, est formé dès son très jeune âge à la poésie, par son père, un paysan lettré. Il publie ses premiers poèmes dès l’âge de dix-sept ans dans un journal de Lattaquié. Il signe déjà du nom d’Adonis. Dès lors, il s’engage pour une poésie libre et universelle, dégagée de toute entrave, de toute frontière linguistique, idéologique ou culturelle. Après après avoir fait des études de philosophie à l’université de Damas, Adonis choisit Beyrouth pour fonder en 1957, avec son ami, le poète Yûsuf al-Khâl, le groupe Chi’r (Poésie) et la revue du même nom. L’influence de cette revue sur la littérature arabe contemporaine est considérable. Elle offre une ouverture à la poésie moderne occidentale dont la forme et le fond se répercutent sur la poésie arabe jusqu’alors plus traditionnelle. Le recueil Les Chants de Mihyar le Damascène paraît en 1961 et symbolise l’un des actes fondateurs de la poésie arabe moderne. La traduction en français, qui aura lieu en 1983, marquera pour Adonis le début de sa reconnaissance mondiale.

M. Tahar BEN JELLOUN

Président d’honneur du FIFOG 2014

TAHAR-BEN-JELLOUNNé à Fès en 1944, Tahar Ben Jelloun fréquente une école primaire bilingue arabo-francophone, il étudie au lycée français de Tanger puis fait des études de philosophie à Rabat, où il écrit ses premiers poèmes – recueillis dans Hommes sous linceul de silence (1971). Il enseigne ensuite la philosophie au Maroc puis s’installe à Paris pour poursuivre ses études de psychologie. A partir de 1972, il écrit de nombreux articles pour le quotidien Le Monde. En 1975, il obtient un doctorat de psychiatrie sociale. En 1985, il publie le roman L’enfant de sable qui le rend célèbre et obtient en 1987 le Prix Goncourt pour La Nuit sacrée. Il est aujourd’hui régulièrement sollicité pour faire des interventions dans des écoles et universités.

Mme Edmonde CHARLES-ROUX

Présidente d’honneur du FIFOG 2013

Charles RouxRédactrice en chef du magazine Vogue. Elle signe sa première oeuvre, Oublier Palerme en 1966, et obtient le prix Goncourt. Mme Charles-Roux poursuit une carrière littéraire prestigieuse, ce qui lui permet de devenir membre de l’Académie Goncourt en 1983 puis sa présidente en 2002.

Mme Salma BACCAR

Présidente d’honneur du FIFOG 2012

SALMA BACCARRéalisatrice tunisienne de renom, elle devient la première productrice en Tunisie. En 2006, elle obtient le Prix du cinéma à l’occasion de la Journée nationale de la culture. Enfin, le 23 octobre 2011, elle est élue membre de l’assemblée constituante.

Mme Laurence DEONNA

Présidente d’honneur du FIFOG 2011

Laurence DeonnaLaurence Deonna, grande exploratrice, écrivaine-reporter et photographe, est une spécialiste du Proche-Orient et de l’Islam. En 1987, elle reçoit le prix UNESCO de l’Education à la Paix pour l’esprit de son oeuvre.

M. Jean ZIEGLER

Président d’honneur du FIFOG 2010 / Comité d’honneur

Jean ZieglerJean Ziegler est Professeur émérite de sociologie à l’Université de Genève. Rapporteur spécial des Nations Unies pour le droit à l’alimentation de 2000 à 2008, il est depuis 2009, vice président du Comité consultatif du Conseil des droits de l’homme à L’ONU.

M. Malek CHEBEL

Président d’honneur du FIFOG 2008

Malek ChebelAnthropologue, philosophe et islamologue, Malek Chebel a publié plusieurs
ouvrages destinés à la compréhension de la culture arabo-musulmane et de la relation Orient-Occident. En faveur d’un « Islam des Lumières », il plaide pour un islam libéral.

M. Jean-Luc BIDEAU

Président d’honneur du FIFOG 2007 / Comité d’honneur

JL BideauFormé au Conservatoire de Paris et sociétaire de la Comédie Française en 1991, Jean-Luc Bideau joue chez Vilar et dans les principaux théâtres parisiens avant de devenir l’acteur fétiche du nouveau cinéma suisse.

M. Andre GAZUT

Président d’honneur du FIFOG 2006 / Comité d’honneur

A. GazutReporter-photographe et caméraman, André Gazut a été co-producteur du magazine suisse Temps présent. Aussi, il réalise en 2002 La Pacification en Algérie dénonçant la pratique de la torture par l’armée française pendant la guerre d’Algérie.

Mme Romaine JEAN

Membre du comité d’honneur

Romaine JeanAprès l’obtention d’une licence en sciences politiques à l’Université de Genève, Romaine Jean suit une formation de journaliste RP à l’Agence Télégraphique Suisse (ATS), puis entre à la Radio Suisse Romande (RSR). Elle est ensuite correspondante parlementaire au Palais fédéral à Berne et pour la Télévision Suisse Romande (TSR), puis nommée cheffe de la rubrique nationale du Téléjournal, et présentatrice de celui-ci avant de devenir rédactrice en chef adjointe de la rédaction de l’Actualité de la TSR, rédactrice en chef des magazines TV de la RTS, puis rédactrice en chef de la rédaction Société. Parallèlement, elle assure la production éditoriale d’émissions politiques et conduit de nombreuses opérations spéciales en Suisse et à l’étranger avant de devenir productrice et présentatrice de l’émission de débat Infrarouge avant de produire et d’animer Les Coulisses de l’évènement, une émission d’enquête à l’antenne depuis janvier 2014.

M. Rui NOGUEIRA

Membre du comité d’honneur

Rui NogueiraAuteur de Le Cinéma selon Melville – entretiens avec Rui Nogueira (1997), il dirige le Centre d’Animation Cinématographique (CAC-Voltaire) à Genève de 1977 à 2011. Passionné de cinéma, il crée en 2009 la Fondation Rui Nogueira pour la promotion du cinéma.